LE VILAIN PAS BEAU

THÉÂTRE ET MARIONNETTES  , TOUT PUBLIC À PARTIR DE 5 ANS

L'HISTOIRE

Lui, il est petit, pas bien gros, pas trop costaud et surtout vraiment pas très beau.

On l' appelle même "le vilain pas beau". Et alors?

C'est pour ça qu'il ne faut pas lui parler? Jouer avec lui?

C'est pour ça qu'il faut s'en moquer ?

Et puis un jour, certaines fois, les vilains pas beaux peuvent révéler d'autres beautés.

Il s’agit de parler de situations quotidiennes et nous avons décidé d’utiliser des objets quotidiens, montrant ainsi la transformation d’un objet ordinaire en personnage théâtral : notre regard est souvent figé, mais il est possible de voir autre chose que ce que le prisme du quotidien nous renvoie. 

NOTES D'ÉCRITURE ET DE MISE EN SCÈNE

 

Petite forme, "objets" détournés
et animés par 2 comédiens qui racontent, manipulent à vue et interprètent tour à tour huit personnages.

 

 j’ai voulu écrire en direction du très jeune public. Comme tous les spectacles de la Compagnie, ce qui préside à l’écriture, c’est l’envie d’aborder un thème, une idée, un personnage.

Là nous voulions parler de l’exclusion et de la différence qui font malheureusement partie de notre quotidien ; le faire sans concession mais d’une manière ludique et accessible aux plus jeunes.

Je me suis donc orientée vers une très libre adaptation du Vilain petit canard de Hans Christian Andersen, ne reprenant que la trame de départ : celle du personnage de trop, celui qu’on n’attendait pas, le pas comme les autres ; celui qui ne pourra pas trouver sa place à cause de sa différence, qui sera rejeté et qui subira les moqueries du groupe. Mais c’est vers une toute autre fin que notre Vilain Pas Beau se dirigera...

Chacun a sa place à trouver, et sa propre richesse à partager avec les autres ; l’individu a ses qualités et ses défauts : Le Vilain Pas Beau devra trouver les siens pour exister auprès des autres.  Michele Albo

Dans un espace volontairement dépouillé et sobre, laissant la part belle à l’imaginaire, deux comédiens –conteurs - manipulateurs feront vivre mots et objets, manipulant à vue les personnages ainsi créés.

La notion de « chantier », de « fabrication » en cours de jeu, de détournement d’objets à vue, me paraît aussi une piste scénographique à exploiter.

Le détournement de l’objet révèle notre regard stéréotypé ; au-delà des apparences et du premier regard, il y a toute une richesse à découvrir, des renversements à opérer, des combinaisons à inventer pour créer une nouvelle réalité. Raymond Yana

DISTRIBUTION

Texte :  Michele ALBO

Mise en scène et lumière :  Raymond YANA

Jeu: Michèle ALBO, Daniel Volny Anne, Raymond Yana

AIDES ET SOUTIENS

LA VILLE DE CHILLY-MAZARIN

LES PORTES DE L'ESSONNE

LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE L'ESSONNE

L'ESPACE ALYA (FESTIVAL OFF AVIGNON)

CE SPECTACLE BENEFICIE DU LABEL SNES

 

PHOTOS DU SPECTACLE

En voir plus
 

REPORTAGE FESTI.TV

 

REVUE DE PRESSE

SOUS LA LUMIÈRE DE LA TOLÈRANCE

Extrait : " Raymond Yana et Michèle Albo donnent vie à sept personnages incarnés dans des objets détournés. Ils sont merveilleux en conteurs-manipulateurs, tantôt les complices des personnages, tantôt ceux du public. Un conte drôle et touchant qui se savoure dès quatre ans, avec toute sa famille.. ". -  Alice  Vergé - 20 Juillet 2012

Voir l'intégralité de l'article

Extrait : " Du différent au souffre-douleur il n’y a qu’un pas. Et quand les parents eux-mêmes appellent leur benjamin « Vilain pas beau », on perçoit que dans la salle le mot fait mouche ; par fines touches l’exclusion, les vexations, sont posées. Mais rassurons-nous : ce Vilain pas beau, maladroit et qui chante faux, se trouve peu à peu une voie dans l’écriture: on apprend ainsi que chaque individu à sa richesse propre, et chaque membre de la famille s’émerveille de cette découverte. ". - Geneviève Dewulf​ - 10 juillet 2012

Voir l'intégralité de l'article

JE, TU, IL … EST BEAU

Extrait : " Deux comédiens manipulent six personnages : Gaston, Camélia et leur progéniture. Parfois en les faisant vivre sous les yeux du public, parfois en contant leurs mésaventures. Une forme distanciée qui invite à la réflexion et à l’imaginaire. Une allégorie sur la différence et la difficulté à l’accepter. Car si ce « Vilain pas Beau » là est rejeté par sa famille, l’image ricoche sur notre société et nous renvoie tous à notre vécu. De petit ou de grand...

Bien joué et bien mis en espace, ce spectacle est sans contexte une création de qualité "

Karine Prost - 13 juillet 2006

Voir l'intégralité de l'article

PETIT, VILAIN, PAS BEAU ET POURTANT ...

Extrait : " Drôle, tendre et original, ce spectacle revisite le célèbre conte d’Andersen pour lui donner une moral somme toute plus intéressante dans une société superficielle où l’image prime sur le reste : Vilain pas beau restera vilain et pas beau, c’est comme ça et il ne peut pas le changer, mais il saura développer en lui une toute autre beauté qu’il pourra partager. ". -  Nelly Bourriche - 2 juillet 2012

Voir l'intégralité de l'article

Extrait : " Une mise en scène sobre et dépouillée dans un décor vidé de tout effet inutile conforte cette impression d’un sujet grave mais traité avec beaucoup de délicatesse par ce couple qui manie les mots, l’humour et la créativité pour le plus grand plaisir de nos yeux et de nos oreilles. Laissez-vous séduire par cette belle histoire, vous ne le regretterez surement pas. ". -  Olivier Granada - 7 juillet 2014

Voir l'intégralité de l'article

SIRET : 380 463 349 00018

© 2016  ANAY PRODUCTION

Mentions légales

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus